Anne Bory – Nyon

En flânant sur le compte Instagram de la boutique-galerie « La Sonnette », je découvre les dessins d’une certaine Anne Bory. Envahie par la curiosité, Mémé lui propose une pause-café.

Je pourrais relater son parcours mais il me semble plus percutant de vous raconter notre discussion. Dès notre enfance, on nous apprend à avoir un futur sûr et financièrement stable, mais est-ce réellement ça la réussite ? Elle se demande si cette stabilité ne se fait pas au détriment de sa créativité.
Anne essaie au maximum de lâcher prise de ce mode de penser. Elle tente d’épurer sa vie et de choisir la simplicité afin de se donner les moyens de dessiner. Elle me dit « Quand tu acceptes de perdre un peu, moins tu stresses. Tu es peut-être dans une situation plus précaire mais tu es ok avec cela. ». On est en plein dans le concept du « Less is More ».

Elle applique la même philosophie à son art. À ses débuts, Anne mettait du soin à la mise en couleur à la gouache de ses dessins. Depuis elle a laissé de côté la couleur, ce cheminement a été une libération qui a laissé plus de place à un trait spontané et avec en moins cette pression de coloré ou embellir à tout prix ses dessins.

Nous avons également discuté de  la volonté  d’esthétisme dans l’art. Quand une artiste est à ses débuts, elle a souvent envie de faire quelque chose de joli. Aujourd’hui Anne s’est détachée de cette envie de faire des choses belles, elle a envie de montrer les deux facettes de la vie même l’une d’entre elle est plus obscure.

Dans sa collection « Surface » ses femmes sont à la fois effrayantes mais ont fragilité touchante tout en dégagent une force frappante.
Anne me rassure, le dessin est un moyen de raconter des émotions fortes vécues à un moment donné. Mais dès l’instant que ces femmes sont dessinées ça va déjà mieux !

Je dois dire que ces dessins m’ont intriguée et envoutée car elle y dépeint des émotions vives, qui viennent des tripes dans une atmosphère sobre. Ses dessins me confortent car je ne suis pas la seule à avoir rencontré ce genre d’émotions.
Anne m’a inspiré par son courage de se mettre à nu à travers cette série et par sa capacité à lâcher prise 

Son websiteSon Instagram 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top